Frédérique Joye+41 79 424 79 34

Le propriétaire et le gérant

Le propriétaire et le gérant
Un riche entrepreneur avait confié la gestion de ses biens à un gérant il y avait déjà longtemps. Il en était très content.
Un jour, une rumeur vint lui rapporter que son gérant n'était pas fiable et dilapidait ses biens.
Il convoqua son gérant sur le champ et lui annonca qu'il allait mettre un terme à leur alliance sous peu.

Le gérant resta coi d'étonnement. Il réfléchit. Il estima qu'il lui restait peu de temps pour se préparer à l'inéluctable.
Il évalua les possibilités qui s'offrait à lui: soit il devenait une victime, dépité de ce qu'il n'avait plus et dépendant des aléas, soit il entrait dans l'adversité pour tenter de faire valoir ses compétences, ses qualités morales pour tenter de garder sa place de travail...? Ni le renoncement, ni le rapport de force ne l'inspirait vraiment... que faire?

Deux choix possibles, ce n'est pas avoir le choix, c'est faire face à un dilemme. Comment sortir de ce "c'est l'un ou l'autre"?

Il convoqua tous les débiteurs de l'entrepreneur et leur proposa de modifier les accords de remboursement de leurs dettes, en supprimant tous les intérêts dus dans de nouveaux contrats.
Les débiteurs furent très reconnaissants des nouveaux accords signés et le gérant des nouvelles alliances potentielles qu'il venait de favoriser.

Le gérant est sorti du dilemme en changeant de relations.
Il a changé de posture vis-à-vis de l'entrepreneur qui n'a pensé qu'à ses affaires et ses profits.
Il a changé sa relation à l'argent en donnant un sens différent aux intérêts.
Il a quitté le rapport de force (victime ou guerrier) vis-à-vis de lui-même et favorisé de nouveaux partenariats avec plusieurs personnes.
Par la même occasion, il a préservé son estime de lui-même, fait valoir ses valeurs et favorisé des relations dénuées de profit.